Madeleine, avril 2007

a la recherche du temps perdu
je me retrouve je ne sais plus.
Là où le temps m’a quitté,
où elles ont disparues.
Les madeleines que j’aimais tant,
bercées dans le chocolat crème
ou le café chaud
sur un air d’Aznavour.
Des cafés glacés ont pris leurs places.
Charles a perdu ça face.
Où est donc, ce temps?
Peut-être avec un peu de sucre blanc,
le goût ne se perdra pas pour autant.

Madeleines2

One thought on “Madeleine, avril 2007

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit /  Bijwerken )

Google photo

Je reageert onder je Google account. Log uit /  Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit /  Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit /  Bijwerken )

Verbinden met %s

Deze site gebruikt Akismet om spam te bestrijden. Ontdek hoe de data van je reactie verwerkt wordt.